Terre de mon poème / Yelli Yelli, comp., chant, guit.

Musique audio

Yelli Yelli. Auteur. Compositeur. Musicien. Chanteur

Edité par Beating Drum - 2016

Petite, sa mère lui faisait écouter les airs traditionnels kabyles. La fillette avait beau ne pas en comprendre les paroles, les chansons l'entrainaient, mystérieuses, déployant sous les mélodies leurs rythmes et dans ces rythmes l'émotion d'un peuple d'âmes et de corps. Les années passèrent ; l'enfant devint adolescente, l'adolescente, adulte, c'est cette chanteuse folk, brute et sensible, généreuse et espiègle, que nous connaissons sous le nom de Milkymee. A la rencontre de Piers Faccini, le trésor secret des airs enfouis depuis l'enfance est remonté soudain à la surface avec une voix chaude et sauvage. Milkymee aka Emilie Hanak est redevenue Yelli Yelli, celle que son grand-père appelait, en kabyle, "la fillette" : Yelli Yelli.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Liberté | Yelli Yelli

Liberté

Musique en ligne | Yelli Yelli | MusicMe | 2020

1 piste(s)

Tassusmi | Yelli Yelli

Tassusmi

Musique en ligne | Yelli Yelli | MusicMe | 2021

1 piste(s)

La violence est mécanique | Yelli Yelli

La violence est mécanique

Musique en ligne | Yelli Yelli | MusicMe | 2021

12 piste(s)

Sélection : Les coups de coeur musique de janvier 2022

Terre de mon poème / Yelli Yelli, comp., chant, guit. | Yelli Yelli. Auteur. Compositeur. Musicien. Chanteur

Terre de mon poème / Yelli Yelli, comp., chan...

Musique audio - CD | Yelli Yelli. Auteur. Compositeur. Musicien. Chanteur | 2016

Petite, sa mère lui faisait écouter les airs traditionnels kabyles. La fillette avait beau ne pas en comprendre les paroles, les chansons l'entrainaient, mystérieuses, déployant sous les mélodies leurs rythmes et dans ces rythmes ...


Cote(s) : 021 YEL
Médiathèque de Meudon centre | Musique et Cinéma | Rayon Musiques du monde
Racine carrée | Stromae (1985-....). Chanteur. Auteur. Compositeur

Racine carrée

Musique audio - CD | Stromae (1985-....). Chanteur. Auteur. Compositeur | 2013


Cote(s) : 099 STR
Médiathèque de Meudon centre ; Médiathèque de Meudon-la-Forêt | Musique et Cinéma | Rayon Chanson francophone
The Final Goodbye : un magnifique hommage à un mythe disparu trop tôt |

The Final Goodbye : un magnifique hommage à u...

Film - DVD | 2011

Portrait intime de la talentueuse chanteuse disparue prématurément. Malgré sa réussite et son énergie, l'artiste cache une part d'ombre. Sa consommation excessive de drogues et d'alcool ainsi que sa relation tumultueuse avec Blake...


Cote(s) : 180 WIN
Médiathèque de Meudon-la-Forêt | Musique et Cinéma | Rayon Soul, Funk
Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des professionnels

  • Coup de coeur ! 5/5

    J’adore la musique kabyle et lorsque je suis tombée sur ce CD sur le présentoir, je l’ai tout de suite emprunté et j’ai découvert une artiste franco-kabyle exceptionnelle ! Dès le premier titre qui donne son nom à l’album, une folk typée orientale s’insinue dans nos oreilles et cela ne fait que commencer… Azzad met à l’honneur les percussions et les flûtes orientales, tout comme Achnou. L’univers de Yelli Yelli est tellement riche et varié qu’elle nous propose aussi des incursions dans le blues-rock (They grin) ; dans la musique touareg et ses envoûtantes percussions (Yemma) et parfois même dans la musique celtique avec l’étonnant titre Mared youghal sur lequel la présence d’un dulcimer est contrebalancé par le jeu d’une mandoline, c’est incroyable ! Il y a également de douces ballades minimalistes à l’instar de Ddunit tentar ou de Land and country, sur laquelle l’acoustique est portée par la vive présence d’une guitare à douze cordes. Ce melting-pot musical dépote carrément et titille agréablement nos sens ; on découvre ainsi une réelle musicalité de la langue kabyle et j’ai juste regretté que cet opus soit trop court car j’aurais voulu rester un peu plus longtemps dans le fantastique monde de Yelli Yelli !

    SophieC - Le 13 novembre 2021 à 15:36